- VEUILLEZ PRENDRE CONNAISSANCE DES INFORMATIONS SUIVANTES -

- Vacances


Bonnes vacances à tous !

Crash test pédagogique

A l’occasion de la Quinzaine des usagers vulnérables du 14 au 27 mai 2018 organisée par la préfecture, les élèves de 3ème du collège ont participé à un grand crash test pédagogique « véhicule léger contre scooter » réalisé par l’équipe de Pascal DRAGOTTO - Pilote professionnel du risque routier.

L’objectif de ces actions est de tenter d’enrayer un phénomène inquiétant. « En 2017, 39 personnes ont perdu la vie sur les routes val-d’oisiennes et 1 462 ont été blessées, rappelle la préfecture. Parmi elles, les usagers vulnérables (piétons, cyclistes, utilisateurs de deux-roues motorisés) continuent de représenter une part trop importante : plus de 5 usagers de la route tués sur 10 étaient des usagers vulnérables. »
Extrait « Val-d’Oise : les jeunes à l’école de la sécurité routière » Le Parisien21 mai 2018.



De retour en classe, les élèves de 3ème8 racontent ce crash test pédagogique :

« Ce mardi 22 mai 2018, sur le parking de l’espace Coubertin, les élèves de 3ème du collège ainsi que d’autres établissements scolaires du Val d’Oise ont assisté à une reconstitution d’un accident qui s’est réellement déroulé dans les Bouches-du-Rhône entre un scooter et une voiture.
La victime, Alex, était âgée de 19 ans, elle se rendait en scooter dans son lycée. Alex portait un casque mais non attaché, il ne portait pas de gants ni de blouson.
Un automobiliste, un commercial, qui était au téléphone, ne s’est pas arrêté au stop. Il roulait à 50km/h.
Le choc a été violent : un bruit assourdissant est survenu, le casque d’Alex s’est envolé, sa tête a percuté le parebrise et son corps a été projeté à une dizaine de mètres de son scooter !
Les pompiers et le SAMU sont alors intervenus : ils ont vérifié si Alex respirait et se sont aperçus que non. Ils ont alors commencé le massage cardiaque, ils l’ont placé sous oxygène…posé un défibrillateur… Mais à un moment donné, le médecin présent a dit qu’il fallait arrêter : le cœur d’Alex ne se remettrait plus à battre. »


                                                                                                                                                                        Les élèves de 3ème8



«